Dorothée … bonne Fête Maman.

Juin 1985, Dorothée arrive de la Guadeloupe où elle à tourné des séquences pour  » Récré A2  » et, pas du tout fatiguée par les heures d’avions, elle entraîne Lise Genet, journaliste à Télé 7 Jours,  à Bourg-la-Reine, près de Paris, pour une fête des mères et des grands-mères, avant la lettre …  » J’ai toujours été en avance sur mon temps, plaisante Dorothée et puis le 2 juin, jour de la fête des mères, je suis la vedette de  » Macadam «, sur FR3.

Un grand sac à la main, un bouquet dans l’autre, suivie de son petit Yorkshire, Roxan, elle traverse rapidement le perron du pavillon.  » Maman  » a aperçu sa grande fille par la fenêtre. Baisers. Regards tendres. Dorothée sort de son fourre-tout un paquet entouré d’une faveur rose :  » Regarde ce que j’ai déniché pour ta collection !  » Jacqueline Hoschedé découvre une paire de chiens en porcelaine blanche. Tandis qu’elle les dispose sur une étagère garnie de livres et met les fleurs dans un vase, Dorothée explique :  » Je suis venue en avance pour vous … mais pour rien au monde, je ne m’absenterais de Paris le jour où l’on souhaite  » Bonne fête maman  » et  » Bonne fête grand-maman « . J’ai en effet la chance d’avoir auprès de maman, ma grand-mère Eugénie, sa mère. Trois femmes, trois générations, très près les unes des autres. On s’embrasse, on bavarde, les rires fusent.

 » Ma famille, c’est vraiment très important pour moi, réplique Dorothée. Entre ma mère, ma grand-mère et mon frère Jean-François, qui est documentaliste au CNRS, et habite ici toute l’année, je me sens protégée. Et je m’arrange pour venir le plus souvent possible les embrasser  » . Le plus souvent possible mais pas assez à son gré. Dorothée star de la télé, idole des enfants, est une fille courant d’air.

Le téléphone interrompt soudain ce moment de bonheur. Dorothée soupire. On la réclame pour un tournage à la Foire du trône. Il faut partir déjà. Derniers baisers. Signes de la main.

 Article de Lise Genet – Photos : Alain Canu. © Télé 7 Jours 1985.